Daniel HENNO n’est plus…

M Henno, qui a marqué si fortement et si longtemps la vie de notre commune, nous a quittés ce mardi 23 juillet.

Monsieur le Maire, Monsieur le Principal, Monsieur Henno, Daniel,

bien que déjà malade, vous aviez accepté de nous rencontrer et de nous confier vos souvenirs lorsque nous avions pour projet de raconter une page de l’histoire de Flines, une page importante, celle de notre collège. Dans la présentation de notre revue, nous écrivions:

“…Flines a eu la chance de “toucher” un autre personnage hors du commun, Daniel Henno, qui, presque par hasard, s’est trouvé à jouer un rôle de premier plan. Tous deux furent des “moteurs “, mais n’oublions pas tous les autres acteurs, leurs épouses mises à contribution, …

Madame Henno, Flines au Fil de son Histoire s’associe à votre  peine et vous présente, à vous et à votre famille, ses plus sincères condoléances..

 

(Extrait de la revue N°11 de FFH, Histoire du collège depuis le cours complémentaire)

” Arrivée de Monsieur HENNO (à Flines)

En 1969, Monsieur Henno quitte le poste de directeur adjoint du CES de Tourcoing. Il est nommé directeur du collège de Flines et succède à Monsieur Duhem.

Son souhait est de diriger l’établissement durant deux ou trois années, puis d’envisager d’autres fonctions ou d’autres collèges. C’est donc provisoirement qu’il occupe le logement situé 6 rue Dupire.

La réalité est différente. En mars 1971, moins de deux ans après sa nomination, Monsieur Henno est inscrit sur la liste électorale de la commune qui remporte les élections. Le candidat qui était pressenti maire, doit renoncer pour raison de santé. Monsieur Henno est alors sollicité par ses colistiers. Il accepte et il est élu maire de Flines lez Râches, poste qu’il occupera jusqu’en 1999.

Il  s’installe alors durablement dans le collège et la commune. Quelques années plus tard, M Henno emménage dans la maison qu’il a fait construire à Flines et  le logement de fonction devient le bâtiment administratif du collège.

Outre ses nombreuses actions en faveur des écoles, Monsieur Henno défend le maintien d’un collège dans la commune. Il transmet ses convictions, mobilise les partenaires et après dix années de démarches et de rebondissements, le collège de Flines est programmé en 1987, pour la rentrée 1988…”